LE RÔLE SPÉCIFIQUE DES MUTUELLES

 

 

Paradoxe : bien que les traitements étiopathiques fassent faire des économies au système de santé, et alors qu'on parle de milliards d’économies à trouver en pleine crise et déficit chronique de la Sécurité Sociale, cette dernière ne rembourse pas ce type de soins.

Ce sont donc les mutuelles (voir liste), en France, ou du moins une partie d'entre elles (voir liste), qui les prennent en charge, en totalité ou en partie, et par là-même jouent un rôle particulièrement important. En effet, deux adhérents sur trois des mutuelles prenant en charge les thérapies manuelles souscrivent à cette option, et leurs demandes de remboursement ne cessent de croître. De même, les entreprises aussi demandent toujours plus la prise en charge des thérapies manuelles, dont certaines sont particulièrement efficaces pour diminuer drastiquement le nombre de jours d’arrêt dus en particulier aux accidents articulaires et aux troubles musculo-squelettiques, première cause de maladie professionnelle indemnisée en France.

Parmi ces thérapies, encore une fois, l'Étiopathie se distingue par la pertinence de ses diagnostics et par son efficacité thérapeutique. Elle est appelée à figurer en tête de liste des thérapies prises en charge : traitant le plus grand nombre de pathologies sans médicaments, c'est elle qui permettra les plus grandes économies — plusieurs mutuelles l’ont déjà bien compris, et voient le montant des remboursements des frais médicaux baisser de façon significative, sans parler des patients préalablement classés en "invalidité" et qui se retrouvent définitivement guéris — et donc plus à la charge de la société.

 

 

Nos coordonnées

 
  • Institut Français d’Étiopathie,
    44 rue de l’Ermitage,
    75020 Paris
  •  01.42.52.96.24
  • ife@etiopathie.com