Question fréquentes

 

Plusieurs facteurs sont à l'origine de la découverte de l'Étiopathie par le patient. Le plus souvent c'est par le bouche à oreille que le patient est dirigé vers un étiopathe, après avoir tout essayé. Les amis, voisins ou collègues de bureau du patient sont en l'occurrence les meilleurs prescripteurs car ils expliquent et démontrent à partir de leur cas personnel, la sureté du diagnostic, la rapidité d'action et le résultat spectaculaire obtenu. Par ailleurs, d'autres facteurs peuvent entrer en ligne de compte : réactivité du praticien, résultats avec un raccourcissement des traitements entrepris, donc économie de temps et d'argent. Critère d'efficacité essentiel, le diagnostic de l'étiopathe est immédiat, non moins fondamental son champ d'application est parfaitement défini et connu, ce qui lui permet le cas échéant une réorientation sur le bon trajet médical : urgences abdominales, douleurs post chutes (sport), pathologie lourde médicale ou chirurgicale.

L'étiopathie s'est dotée de structures professionnelles lui permettant d'assurer le contrôle du respect des règles rigoureuses de la profession. Les 500 praticiens installés dans toute la France sont tous inscrits au Registre National des Étiopathes (RNE). Cela permet au patient de choisir le praticien le plus proche de son domicile. Depuis 1986, cet annuaire est envoyé chaque année au Ministère de la Santé.

Une prescription médicale n'est pas nécessaire pour se rendre chez un étiopathe. Le patient peut donc s'y rendre de sa propre initiative.

Oui, des contre-indications existent. Ou plus exactement, des cas où l'Étiopathie n'est pas indiquée. L'étiopathe par sa méthode clinique d'approche sait discerner rapidement ce qui relève de sa compétence. La recherche systématique de la cause des pathologies va permettre la juste orientation de son patient dans le parcours médical. Le champ d'application et de pratique d'un étiopathe est parfaitement déterminé, ce qui va permettre de guider le choix thérapeutique et de répondre à la demande du patient, soit en le traitant immédiatement par intervention étiopathique, soit en lui indiquant la thérapie idoine et le choix médical correspondant.

L'Étiopathie traite toutes les indications médicales lorsque celles-ci sont mécaniquement réversibles. Elle ne fait pas de prescriptions médicales. Les traitements étiopathiques ne remplacent ni les médicaments lorsqu'ils sont nécessaires, ni la chirurgie lorsqu'elle est indispensable. En cas de pathologie irréversible (maladies dégénératives, affections génétiques, cancers), de pathologies graves ou d'urgences (maladies infectieuses graves, urgences vitales médicales ou chirurgicales), le praticien va adresser son patient au service adéquat pour un bilan complet. L’Étiopathie ne se substitue pas à la médecine traditionnelle, mais se présente comme une solution souvent rapide et définitivement efficace. À ce titre, elle reste évidemment complémentaire de la médecine traditionnelle.

Les honoraires perçus se situent entre 40 € et 70 €, selon la région et la ville. La notoriété du praticien et son expérience sont également des facteurs à prendre en compte dans la détermination des prix pratiqués. Si les traitements ne sont pas remboursés par l'assurance maladie, en revanche de nombreuses mutuelles prennent aujourd'hui en charge ces consultations. Il est également possible de consulter dans des établissements de formation, ce qui facilite l'accès des soins aux personnes disposant de moyens financiers limités. Afin de garantir la sécurité des patients, les étudiants y sont encadrés par des étiopathes professionnels expérimentés.

Nos coordonnées

 
  • Institut Français d’Étiopathie,
    44 rue de l’Ermitage,
    75020 Paris
  •  01.42.52.96.24
  • ife@etiopathie.com